Zingy c’est l’histoire de ma vie.

Blog d'Anais Giordano

Les balades en forêt, une alternative au yoga.

Rédigé par Ananais Aucun commentaire

Avez-vous déjà fait des balades en forêt … Seul avec vous-même ? Savez-vous quel effet produit la nature sur nos émotions ? Le bruit des oiseaux qui échangent des sifflements, le vent qui souffle dans les feuilles, le craquement des brindilles et petites branches cassant sous les chaussures, les odeurs diverses de mousse, et de bois mouillé….. L’odeur de la nature de l’air frais qui purifie les poumons puis finalement le corps entier … S’asseoir sur un tronc d’arbre un peu couché, accueillant volontiers le poids de notre corps l’espace de quelques minutes, nous qui nous rendons compte de la chance que l’on a de parcourir les sentiers de cette forêts préservée.

J'ai pas trouvé mieux que vous offrir un lien vers Wikipédia car les forêts sont difficilement repérables sur Google : https://fr.wikipedia.org/wiki/For%C3%AAt_de_Buzet . C'est la forêt dans laquelle je vais ma balader régulièrement elle gagne à être connu je vous assure. Et de temps en temps je vais dans celle-ci : https://fr.wikipedia.org/wiki/For%C3%AAt_de_Bouconne. Elle est tout aussi reposante. On y croise peut-être un peu plus de monde ? 

Il est clair que ce sentiment de bien-être que l’on peut avoir lorsque l’on fait du yoga ou quand on arpente des sentiers un peu touffus est la même ….. on se retrouve avec soi-même pour souffler une bonne fois pour toute , jusqu’à la prochaine séance ou la prochaine balade. Testez ces forêts si ce n'est déjà fait ? 

J’aime bien me balader sous une pluie fine, on redécouvre des senteurs oubliées lorsqu’il y a un grand soleil. L’humidité du bois traverse notre corps, mes pensées s’envolent et je fais subitement le point sur ma vie. J’oublie le stress et la course qui m’attend quand je vais reprendre le rythme au travail. J’oublie la voiture et es patients qui sont fatigués et abîmés. J’oublie la vaisselle et le linge que je dois ranger en rentrant. J’oublie les projets de demain et ceux passés. J’oublie les échecs. Le bois m’enivre et j’ai tendance à rester trop longtemps, d’autant plus que dans ses cas là je me promène toujours sans mon smartphone il reste dans la boite à gant. Je me sens vivante et j’ai l’impression que ma vie a un sens après cette balade. Une autre sens que celui qui résume mon quotidien : boulot boulot boulot.

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article